BD

« Le fantôme arménien », Laure Marchand, Guillaume Perrier et Thomas Azuelos, Futuropolis, 2015

Reportage de Laure Marchand et Guillaume Perrier, dessin et mise en couleur Thomas Azuelos. Cet album est un documentaire graphique qui s’intéresse au génocide arménien.Pour rappel, on comptait 2,2 millions d'Arméniens dans l'Empire ottoman à la veille de la première guerre mondiale. Ils ont été les cibles de nombreuses persécutions et massacres depuis la fin du… Lire la suite « Le fantôme arménien », Laure Marchand, Guillaume Perrier et Thomas Azuelos, Futuropolis, 2015

Littérature française

Rentrée littéraire (12), « Presque toutes les femmes », Héléna Marienské, Flammarion, 2021

Héléna Marienské, alias Nathalie Galan, et davantage encore puisqu’elle change d’identité comme elle change de vie, se livre ici à l’exercice de l’autobiographie. Ce projet ancien mais resté inachevé, s’est imposé à elle alors qu’elle se remettait d’une dépression sévère. Il devenait comme une évidence qu’elle devait réécrire ce récit intime consacré aux femmes de… Lire la suite Rentrée littéraire (12), « Presque toutes les femmes », Héléna Marienské, Flammarion, 2021

Littérature française

Rentrée littéraire (11) , Soleil amer, Lilia Hassaine, Gallimard, 2021

Une bien belle découverte ! Soleil amer, s’ouvre et se clôt sur les ruines de la cité antique de Djemila, cette oasis de pierres située au milieu des Aurès. Maryam et sa petite sœur Sonia aimaient à y vagabonder en cette année 1959, sans percevoir la menace de la tempête de sable. Daniel y renoue avec… Lire la suite Rentrée littéraire (11) , Soleil amer, Lilia Hassaine, Gallimard, 2021

Littérature française

« Abdel et Bela », Robert Pinget, Éditions de Minuit, 1987

Poursuivons notre découverte du théâtre de Pinget, auteur publié aux Éditions de Minuit et affilié au courant du Nouveau Roman. Avec ce titre, il développe son exploration du théâtre et de ses possibles, notamment son aptitude à se représenter et sa dimension réflexive. Le décor est on ne peut plus dépouillé : seuls deux fauteuils occupent… Lire la suite « Abdel et Bela », Robert Pinget, Éditions de Minuit, 1987

Littérature française

« Royan, la professeure de français », Marie Ndiaye, Gallimard, 2020

Une claque ! Ce texte est d’abord l’histoire d’un Monologue dramatique longtemps empêché par la pandémie et la fermeture des lieux de culture, puisqu’il devait être créé à Avignon en 2020, puis en novembre à l'espace Cardin.  Il s’offre au public comme la parole expansée d'un JE qui exprime sa certitude d'être comme épiée par deux êtres,… Lire la suite « Royan, la professeure de français », Marie Ndiaye, Gallimard, 2020

BD, Littérature française

« Claude Gueux », Séverine Lambour et Benoît Springer, Delcourt, 2021

D'après l'oeuvre de Victor Hugo Ce n’est pas sans hésitation que j’ai investi dans cet album. J’avais jusques là peu goûté les illustrations des adaptations littéraires proposées par cet éditeur.Je commencerai donc par évoquer le graphisme de Benoît Springer. Le trait est précis et assez classique, mais le dessin, et notamment les portraits, évite l’écueil… Lire la suite « Claude Gueux », Séverine Lambour et Benoît Springer, Delcourt, 2021

Les classiques, Littérature française

« Claude Gueux », Victor Hugo, 1834. Un classique !

Une relecture aujourd’hui de ce « classique », à l’occasion de la découverte de son adaptation DB par Séverine Lambour et Benoit Springer chez Delcourt (2021) « Je dis les choses comme elles sont, laissant le lecteur ramasser les moralités à mesure que les faits les sèment sur leur chemin. » Ce court récit s’impose comme un exemplum au… Lire la suite « Claude Gueux », Victor Hugo, 1834. Un classique !

Littérature étrangère

Rentrée littéraire (10), La Librairie de Téhéran, Marjane Kamali, Hauteville, traduction française 2021

Rien de particulièrement novateur dans ce roman de facture extrêmement classique, tant dans sa construction que dans son sujet. Rien d’une lecture inoubliable, mais un agréable parfum d’Orient qui se laisse goûter. La narration s’ouvre et se clôt en 2013. Roya, une Iranienne installée aux USA depuis plus de 50 ans, a rendez-vous avec un… Lire la suite Rentrée littéraire (10), La Librairie de Téhéran, Marjane Kamali, Hauteville, traduction française 2021

Littérature française

Rentrée littéraire (9 ) : « Mon mari », Maud Ventura, l’iconoclaste, 2021

Un "anti-manuel" de la parfaite épouse à ne pas manquer !!!! Sans le bandeau et les mots élogieux d’Amélie Nothomb je serais vraisemblablement passée à côté de ce roman. Le titre m’aurait sans doute semblé trop conventionnel ou prometteur d’une énième histoire d’amour guimauve. C’eût été vraiment dommage tant ce premier roman est effectivement jubilatoire. Aucune… Lire la suite Rentrée littéraire (9 ) : « Mon mari », Maud Ventura, l’iconoclaste, 2021

Littérature française

Rentrée littéraire (8) « Premier sang », Amélie Nothomb, Albin Michel, 2021

Chaque fois que j’ouvre le Nothomb annuel, je sais que je serai sans doute frustrée par sa tendance à la fin précipitée qui donne une impression de roman bâclé dans sa seconde moitié, mais j'aime son écriture, sa langue ciselée, son ton décalé et sarcastique, une forme d'insolence...une insolence qui a peut-être un lien avec ses fins d’ailleurs.… Lire la suite Rentrée littéraire (8) « Premier sang », Amélie Nothomb, Albin Michel, 2021