BD, Littérature française

« Claude Gueux », Séverine Lambour et Benoît Springer, Delcourt, 2021

D'après l'oeuvre de Victor Hugo Ce n’est pas sans hésitation que j’ai investi dans cet album. J’avais jusques là peu goûté les illustrations des adaptations littéraires proposées par cet éditeur.Je commencerai donc par évoquer le graphisme de Benoît Springer. Le trait est précis et assez classique, mais le dessin, et notamment les portraits, évite l’écueil… Lire la suite « Claude Gueux », Séverine Lambour et Benoît Springer, Delcourt, 2021

Les classiques, Littérature française

« Claude Gueux », Victor Hugo, 1834. Un classique !

Une relecture aujourd’hui de ce « classique », à l’occasion de la découverte de son adaptation DB par Séverine Lambour et Benoit Springer chez Delcourt (2021) « Je dis les choses comme elles sont, laissant le lecteur ramasser les moralités à mesure que les faits les sèment sur leur chemin. » Ce court récit s’impose comme un exemplum au… Lire la suite « Claude Gueux », Victor Hugo, 1834. Un classique !

Littérature française

Rentrée littéraire (9 ) : « Mon mari », Maud Ventura, l’iconoclaste, 2021

Un "anti-manuel" de la parfaite épouse à ne pas manquer !!!! Sans le bandeau et les mots élogieux d’Amélie Nothomb je serais vraisemblablement passée à côté de ce roman. Le titre m’aurait sans doute semblé trop conventionnel ou prometteur d’une énième histoire d’amour guimauve. C’eût été vraiment dommage tant ce premier roman est effectivement jubilatoire. Aucune… Lire la suite Rentrée littéraire (9 ) : « Mon mari », Maud Ventura, l’iconoclaste, 2021

Littérature française

Rentrée littéraire (8) « Premier sang », Amélie Nothomb, Albin Michel, 2021

Chaque fois que j’ouvre le Nothomb annuel, je sais que je serai sans doute frustrée par sa tendance à la fin précipitée qui donne une impression de roman bâclé dans sa seconde moitié, mais j'aime son écriture, sa langue ciselée, son ton décalé et sarcastique, une forme d'insolence...une insolence qui a peut-être un lien avec ses fins d’ailleurs.… Lire la suite Rentrée littéraire (8) « Premier sang », Amélie Nothomb, Albin Michel, 2021

Littérature française

Rentrée littéraire (7), « Blizzard », Marie Vingtras, L’Olivier, 2021

Un excellent premier roman ! Comme le titre le laisse deviner, ce roman c’est d’abord toute une ambiance, glaçante et ventée à souhait, quelque part en Alaska. Un lieu sans nom, « une terre de désolation qui suinte le malheur », une nature sauvage presque hors du temps. Pour vivre là, il faut y être né, avoir une… Lire la suite Rentrée littéraire (7), « Blizzard », Marie Vingtras, L’Olivier, 2021

Littérature française

Rentrée littéraire (5) « La fille qu’on appelle », Tanguy Viel, éditions de Minuit, 2021

On pourrait être tenté de penser, « allez encore un de ces romans qui surfent habilement sur l’actualité et les effets de mode ». La tendance MeToo peut en effet sembler vendeuse, presque suspecte, son approche par un homme, davantage encore. Eh bien, il n’en est rien, et l’on ne peut que saluer le bel effort de… Lire la suite Rentrée littéraire (5) « La fille qu’on appelle », Tanguy Viel, éditions de Minuit, 2021

Littérature française

Rentrée littéraire (4) » Feu », Marie Pourchet, Fayard, 2021

Mon gros coup de cœur pour l’instant !!! Exceptionnellement, je commencerai par évoquer le titre. Ne connaissant pas l’auteure, c’est d’abord lui qui m’a attirée et a motivé ma lecture. Un seul mot, de surcroit très court. Cela surprend presque à l’heure du « Sumo qui ne voulait pas grossir » ou de « L’extraordinaire voyage du fakir qui… Lire la suite Rentrée littéraire (4) » Feu », Marie Pourchet, Fayard, 2021

Littérature française

Rentrée littéraire (3) « Comme nous existons », Kaoutar Harchi, Actes Sud, 2021

Kaoutar Harchi offre au lecteur un récit autobiographique, qui peut se lire comme un récit d’apprentissage et d’éveil, mais aussi comme un bel acte d’amour aux siens et notamment à sa mère, Hania. La narration s’ouvre une scène déterminante – et récurrente - dans sa prise de conscience d’elle-même et de ses origines, une scène qui… Lire la suite Rentrée littéraire (3) « Comme nous existons », Kaoutar Harchi, Actes Sud, 2021

Littérature française

« L’hypothèse », Robert Pinget, 1961, Éditions de Minuit

Cette semaine, j’ai fait un détour par le théâtre de Robert Pinget, qui signe, avec « L’hypothèse », son premier texte dramatique mais aussi la seule pièce relevant pleinement du Nouveau Roman. Écrite en 1961, elle fut créée au Théâtre de la Comédie en 1964. Suisse d’origine, Robert Pinget s’est illustré dans le domaine romanesque avec des… Lire la suite « L’hypothèse », Robert Pinget, 1961, Éditions de Minuit

Littérature française

« La nostalgie des blattes », Pierre Notte, Quatre Vents, 2017

Après l’univers pesant de Minyana ou de Sarah Kane, je vous propose aujourd’hui un détour par le théâtre de Pierre Notte, un univers décalé qui mêle tragique et humour pour interroger l’humaine condition, et notamment ici notre finitude. Essentiellement dramaturge et metteur en scène, même s’il est l’auteur de  quelques romans, Pierre Notte est associé au théâtre… Lire la suite « La nostalgie des blattes », Pierre Notte, Quatre Vents, 2017