discussion « Lara Jenkins » de Jan-Ole Gerster, 2020


Voilà un beau film signé de Jan-Ole Gerster, que je découvre à travers ce long métrage qui s’intéresse avec beaucoup de sensibilité et de nuance aux relations mère-fils, et notamment à cette tendance qu’on a parfois à vouloir des enfants parfaits, des enfants construit à notre image.

A la manière d’une tragédie grecque, le film s’ouvre au lever du jour et s’achève avec la nuit. Il retrace 24 heures de la vie d’une femme, Lara Jenkins, nouvellement retraitée. C’est un jour particulier puisqu’il coïncide avec son soixantième anniversaire, un jour gris et relativement solitaire, à l’aune de son existence. Elle aurait pourtant de quoi se réjouir puisque Viktor, son fils, va donner son premier concert en tant que pianiste et compositeur. 

Force est de constater que d’une manière générale, sa capacité à la réjouissance et au bonheur avoisine le degré zéro. Celle qui rêvait de devenir pianiste et qui s’était finalement résolue à mener une carrière de fonctionnaire aigrie à la mairie de Berlin, n’a su que se créer bien des inimitiés avec ses collègues. Celle qui aspirait à vivre ses rêves à travers son fils, l’a finalement éloignée d’elle, tout comme elle a éloigné son mari, sa mère. La voilà donc bien seule, avec l’angoisse du temps qui file et ce terrible sentiment d’abandon. Convaincue de l’ingratitude de Viktor, elle ne perçoit aucunement combien ses aspirations brisées la conduisent à cultiver un amour-vache possiblement destructeur.

Si Tom Schilling assure dans son rôle de fils maudit, Corinna Harfouch nous livre une Lara extrêmement convaincante, aussi touchante qu’exaspérante de maladresse. Le scénario est bien ficelé, les dialogues bien menés. Le film, qui n’est pas trop bavard, suggère beaucoup et propose une analyse psychologique très juste. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s