Littérature française

« Né d’aucune femme », Franck Bouysse, la manufacture de livres, 2019

Après un incipit énigmatique rapportant la fuite d’un gosse de 5 ans qui a enfin ou échapper à la vigilance des adultes et sortir « d’un ventre de pierre » qui l’étouffait, Franck Bouysse renoue avec une tradition chère au XVIII°, celle des histoires trouvées et récits enchâssés. Nous rencontrons en effet Gabriel, un prêtre auquel une… Lire la suite « Né d’aucune femme », Franck Bouysse, la manufacture de livres, 2019

Littérature étrangère, Littérature française

« Syngué sabour. Pierre de patience », Atiq Rahimi, POL,2008

1erroman écrit en français par Atiq Rahimi et prix Goncourt 2008. Je suis loin d’adhérer systématiquement aux choix du Goncourt, mais je dois avouer que ce court roman, écrit à la mémoire de N.A, une poétesse Afghane sauvagement assassinée par son mari, m’a bouleversée. Une vraie claque ! Le récit s’ouvre en Afghanistan ou ailleurs…peu importe… Lire la suite « Syngué sabour. Pierre de patience », Atiq Rahimi, POL,2008

Littérature française

« Noces de jasmin », Hella Feki, JC Lattès, 2020

J’ai accumulé un tel retard dans la chronique de mes lectures ces derniers mois, que je vais sans doute en passer beaucoup sous silence. Je ne voudrais cependant pas manquer de vous entretenir d’un très joli premier roman signé Hella Feki, non pas uniquement parce que j’en connais la charmante auteure, mais surtout parce que… Lire la suite « Noces de jasmin », Hella Feki, JC Lattès, 2020

Littérature française

La discrétion, Faïza Guène, Plon 2020

        Ce roman de Faïza Guène nous plonge au cœur de la famille Taleb et nous invite à découvrir par bribes l’intériorité de chacun de ses membres. Le récit s’organise autour du portrait de Yamina, ce pivot, ce « potomitan » de la « tribu », si importante aux yeux des siens. Nous la découvrons tout autant à travers… Lire la suite La discrétion, Faïza Guène, Plon 2020

Petits bonheurs

Récit d’une transhumance au temps du covid

Jeudi 23 octobre, Séville, au petit matin (enfin 9h37 puisque nous sommes en vacances). C’est notre dernière journée, mais comme il pleut à torrent, nous décidons de savourer tranquillement nos œufs/jambon (pata negra, comme il se doit) avant d’envisager un ultime marathon arrosé. Sans aucun respect de la bienséance, comme souvent, je profite d’un court… Lire la suite Récit d’une transhumance au temps du covid