discussion Assa à Blois, palais des merveilles et merveille pour le palais…


Situé à la sortie de Blois, le restaurant ASSA pourrait presque passer inaperçu, d’autant que le conducteur ou le passant est surtout tenté d’admirer les bords de Loire qui lui font face. Mais lorsque le grand Fabrice Luchini, qui se dit avare de compliments en matière de restaurant, évoque une merveille dans un post Instagram, l’Homme fait forcément l’effort de le dénicher.

Si la salle à l’étage offre une vue imprenable sur le fleuve, la décoration est sobre et épurée, ce qui explique peut-être son unique étoile au Michelin. Les 3 toques de Gault et Millau annoncent davantage l’incroyable expérience gustative qui attend le client. Anthony et Fumiko Maubert, les maitres des lieux, marient en effet à merveille les produits locaux et japonais dans un partage tout autant culinaire que culturel. Leur cuisine est on ne peut plus créative. Il faut dire que tous deux se sont formés auprès des meilleurs (Lasserre, Veyrat, Bras…). Le service, assuré par de jeunes gens aussi discrets qu’efficaces, tout comme le timing frisent la perfection, tout comme les services du sommelier qui propose de nombreux vins régionaux qui méritent le détour – mention spéciale au vin blanc Confidence de Jérôme Sauvète –. A noter que chaque vin, soigneusement choisi pour accompagné chaque plat est servi au verre.

Ne vous fiez pas à la taille des portions dans nos assiettes, nous avions opté pour le menu « Emblème et inspiration », qui permet de découvrir l’ensemble de la carte….

 

La carte s’adapte chaque jour aux produits de saison et cultive un certain goût du mystère. Pour la petite histoire, vous pouvez choisir le menu ou l’aveugle ou retourner la petite feuille qui détaille les plats du jour.

Une particularité, le couteau Assa, que l’on utilise pour l’ensemble des mets.
Les amuse-bouche

Chacun des produits est décliné en 3 version. Ici brochet et Tanaisie (une herbe de la Loire) accompagné de son thé aux crustacées.

Les chips aux arêtes de poisson !!!!

Place au foie gras, version granité (un pur délice) et poché ( merveilleux aussi)

Dernière version du foie gras avec des crispins de bambou.

Petit rafraichissement à base de tomate.

De nouveau poisson accompagné de courgettes avocat (un produit coréen) , de groseilles et d’un thé aux courgettes.

Déclinaison de canard…

Fromage de brebis façon tempura avec ses crispies et son vinaigre balsamique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s