discussion « Alena » de Kim W. Andersson, Glénat, 2017


Avec ce titre, Andersson signe un roman graphique organisé en huit chapitres « choc ». Ames sensibles s’abstenir ! L’album s’attaque, sans concession aucune, à la question du harcèlement et à ses dommages collatéraux.

Le récit s’ouvre sur une analepse aux allures de querelle. Le ton monte entre Alena, une ado qui aspirerait volontiers à une vie transparente, tranquille, pour ne pas dire ordinaire, et son amie Josefin qui confond presque amour avec emprise.

On retrouve Alena un an plus tard, aux prises avec une bande de lycéennes peu sympathiques qui cadrent mal avec le contexte de cette école privée sélecte. Elle peine à s’adapter à l’endroit et à se plier aux règles, mais elle est surtout la cible des moqueries et des coups bas de Flippa, une fille à papa championne de Crosse. Impuissante, Alena traverse ces jours furieux, habitée par le fantôme de Josefin qui semble se confondre avec ses désirs profonds, la partie d’elle même qui voudrait pouvoir riposter et faire entendre ses différences.

Teinté de violence, le scénario est d’une redoutable efficacité. La tension dramatique ne faiblit jamais et la narration accorde une large place à l’analyse brute des sentiments et des pulsions humaines. La palette des couleurs va dans le même sens, puisqu’on oscille entre les tons chauds et les couleurs froides et plus primaires. J’ai particulièrement apprécié le dynamisme du graphisme et la variété des plans et des cadrages. Certains gros plans sont fantastiques et valent de longs discours, même si l’on peut regretter un excès d’hémoglobine.

Lecture effectuée dans le cadre de hébergée cette semaine chez Stéphie du blog Mille et une Frasques

20 commentaires

    • Il est vrai que notre sensibilité n’est pas particulièrement ménagée, mais le récit et les analyses du harcélement sont particulièrement réussis.

      J'aime

  1. Pourquoi pas ? Je découvre depuis peu que les comics ça peut être autre chose que Batman ou Superman !! Et il y a des trucs super (Je me répète mais si vous n’avez pas lu « Saga », foncez !) Bref, malgré la couverture (un peu trop) sanglante, je tenterai le coup !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s