Littérature française

« Les âmes grises » , Philippe Claudel,2003


« Il faut tout de même que j’essaie de dire. De dire ce qui depuis vingt ans me travaille le cœur. Les remords et les grandes questions. Il faut que j’ouvre au couteau le mystère comme un ventre, et que j’y plonge à pleines mains, même si rien ne changera rien à rien. »

Vous conviendrez que Philippe Claudel maîtrise l’art de l’incipit ! Hélas, je fus moins séduite par la suite de ma lecture même si je reste sensible à l’écriture et cette façon qu’a l’auteur de sonder les êtres.
Ce roman prend des allures de policier, puisqu’un narrateur longtemps anonyme tente de démêler le vrai du faux dans une sombre affaire de meurtre ancienne. Plusieurs décennies auparavant, par un lundi de décembre au froid sibérien on retrouva le corps de Belle de jour, la petite Bourrache, à peine âgée de 10 ans. Son corps immergé dans une eau glacée laissait deviner des marques de strangulation. Il flottait là non loin du château de Pierre-Ange Destinat, procureur à V. Surnommé Bois le sang par les pensionnaires de la prison, ce veuf énigmatique mène une vie des plus solitaires et n’est guère apprécié.

Le narrateur se souvient donc, il noircit des cahiers pour lutter contre le temps qui passe et combattre ses vieux démons. . Sa vie n’est faite que de morceaux coupants, impossibles à recoller, sauf peut être par le biais de ses lignes interminables qui remontent les années, qui redonnent vie aux morts et s’inquiètent des motivations profondes de chacun, convaincu que rien n’est tout noir ni tout blanc, mais que c’est bien le gris qui l’emporte.

J’ai aimé cette approche de l’humain, les portraits des trois figures féminines qui incarnent comme les trois âges d’une même âme, ainsi que les réflexions sur l’acte d’écrire. Il m’a manqué cependant une intrigue un peu mieux construite pour me captiver totalement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s