Littérature étrangère

« Minuit », Yusuf Kadel, Acoria Edit°, 2013


 

Une fois n’est pas coutume, sortons aujourd’hui au théâtre. A défaut de pouvoir découvrir de l’intérieur le théâtre de Port-Louis, vide de spectacles et de spectateurs depuis plusieurs années, plongeons-nous dans l’univers sombre de Yusuf Kadel, poète et dramaturge Mauricien.

yusuf_interview

J’avais été séduite par le texte lors d’une représentation en mai dernier au Festival Passeportes, et je m’étais promis de le lire tranquillement, à mon rythme. C’était sans compter sur celui de la pièce, trépidant à souhait, même si de nombreux silences la ponctuent comme autant de non-dits, de pensées et de mots avortés.

L’intrigue se déroule en trois temps, trois duels verbaux,   dans le parloir d’une prison. Quatre individus vont croiser les mots, anonymes, comme s’ils avaient le pouvoir d’incarner l’essentiel, la quintessence d’une humanité problématique. Ces duos s’organisent autour d’un personnage central, un homme marié, un père, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Il reçoit tour à tour son épouse, une psychiâtre et un policier, sinon totalement verreux, du moins peu scrupuleux dans ses pratiques.

Yusuf Kadel accorde ainsi la parole à ce meutrier, poète à ses heures, et expose sa folie et sa violence à travers les différents débats, une violence dont il n’a hélas  pas l’apanage. Nous sommes ainsi dans une forme nouvelle de théâtre de la cruauté qui sonde la barbarie des hommes, leur aptitude à cette  violence  polymorphe quelquefois enfouie au fond de nous.

« Minuit exhume ce que midi enfouit. »

Il explore cette cruauté parfois pernicieuse, sournoise, qui harcèle sa victime sans jamais l’achever et que certains banalisent.

« Tuer, ça ne me fait rien. »

L’écriture épurée, l’art consommé des silences et du discours didascal, la petite touche beckettienne, les dialogues réalistes et pourtant emprunts d’une once d’absurde, les répliques qui fusent sans jamais étouffer les sous-entendus ni l’indicible font de ce texte une pièce résolument moderne et stimulante.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s