« Le singe et le crocodile », Catherine Zarcat, Mini Syros, collect° Paroles de conteurs, 2010


C’est dans le panchatantra indien que puise ici Catherine Zarcate, pour nous proposer la réécriture d’une fable sur le coeur et la trahison.

singecrocodile

Quelque part en Inde, au bord d’une rivière, vivent un singe et un crocodile. Le singe a élu domicile dans un figuier dont il se délecte des fruits. Quelques mètres plus bas, le crocodile se délecte de ses restes et croit en l’existence d’un dieu de l’arbre qui le nourrit sans effort. Le singe le détrompe et fait preuve d’une grande générosité. C’est le début d’une grande amitié que l’on pourrait imaginer inébranlable. Mais c’est sans compter sur la jalousie et la ruse de Madame crocodile… Comment le crocodile gérera-til ce dilemme?

Le récit mêle bons sentiments, dilemme, ruse et intelligence. « Quand on est en grand danger, parfois, ça donne des ailes »…L’histoire porte ses fruits même si elle véhicule une vision de l’humaine nature quelque peu désenchantée. Comme souvent dans les contes et légendes asiatiques, le crocodile n’est guère digne de confiance et il se pourrait bien qu’il en soit de même pour les hommes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s