Cinéma français

« L’écume des jours » de Michel Gondry, 2013


« L’écume des jours » de Michel Gondry, 2013 : Une grande déception !
affiche-du-film-l-ecume-des-jours
Inconditionnelle du roman de Vian, j’attendais beaucoup de cette adaptation, d’autant plus que la bande annonce avait l’air sympa. Le film n’étant jamais passé en Martinique, je me suis rabattue ces jours-ci sur le DVD.
Colin, qui a tout du jeune dandy, vit de ses rentes dans une atmosphère sinon surréaliste, du moins fantaisiste. Il partage son appartement avec des anguilles qu’on pêche aux robinets, des souris douées de parole et de compassion, le soleil s’amuse avec les fenêtres…L’incipit rime avec un certain hédonisme et le héros a tout pour être heureux: Nicolas, un cuisinier hors pair, adepte de Gouffé, mais aussi un danseur émérite de biglemoi, fort policé de surcroit; Chick, un ami ingénieur et pique-assiette qui voue sa vie au philosophe Jean Sol Partre; mais aussi un coffre plein de doublezons, ce qui rend toujours la vie plus facile. Il ne lui manque que l’amour, surtout une fois que Chick a rencontré Alise. Heureusement Isis de Ponteauzanne, qui excelle dans l’art de recevoir même en l’honneur de son chien, lui présente Chloé, « arrangée par Duke Ellington », lors d’une petite sauterie. Immédiatement conquis, Colin épouse rapidement la belle, sans imaginer qu’ils auront bien vite rendez-vous avec un destin cruel.
Le roman mêle avec brio poésie, fantaisie et critique sociale. Il fond également les univers, de la musique à la philosophie, de la tragédie à la parodie. Comment ne pas voir dans l’incipit, en effet, une réécriture du motif pictural de la femme à sa toilette?! Sans parler de la vision sacrilège du sacrement du mariage…
Michel Gondry a donc voulu nous offrir sa réécriture du roman en avril dernier. S’il est fidèle, avec son scénariste Luc Bossi, à la narration et à la chronologie de l’oeuvre de Vian, il y a matière à pleurer quant à la restitution de l’esprit du roman, tant le film confine au burlesque, à l’excès et à la caricature. Il s’efforce de restituer la fantaisie de Vian et je dois avouer que certaines trouvailles comme le pianococktail, sont bien vues. Mais il semble se laisser rapidement dépasser par son inventivité. Le film est saturé d’images et d’objets les plus fantasques au point qu’on en oublie l’histoire et l’humain. L’image l’emporte sur le texte et les sentiments. C’est un peu comme si un metteur en scène oubliait de réfléchir au sens du texte et se concentrait exclusivement sur la scénographie. Les décors de Stéphane Rosenbaum, par exemple, assez intéressants au début du film avec cet appartement qui semble avoir intégré en ses murs un omnibus, deviennent porteur d’un symbolisme trop évident, presque grossier, avec les toiles d’araignée envahissant l’appartement des jeunes mariés. Le film finit par manquer de finesse.
Mais le plus gros défaut du film tient à mon sens au casting manifestement guidé par des choix ou des impératifs mercantiles. Des acteurs comme Romain Duris, Audrey Tautou, Gad Elmaleh ou encore Omar Sy, particulièrement vendeur après sa remarquable prestation dans Intouchables, opèrent comme un gage de succès commercial à défaut de garantir la réussite esthétique et cinématographique de l’oeuvre. Leur choix est assez incongru dans la mesure où ils peinent désormais à incarner de jeunes adultes à peine sortis de l’adolescence. La gouaille d’Audrey Tautou me semble peu adéquate à l’idée qu’on se fait de son personnage, Duris, de plus en plus grimaçant, peine à traduire des émotions crédibles… Jamais enchanteurs, ils sont souvent à la limite du sur-jeu.
Le film m’a vite ennuyée tant j’ai eu le sentiment d’un exercice de style dénué d’une âme véritable.

2 réflexions au sujet de “« L’écume des jours » de Michel Gondry, 2013”

  1. Entièrement d’accord avec toi: L’écume des jours est l’un de mes romans préférés, mais le film, quelle déception… Chloé n’est pas crédible, et le foisonnement d’inventions tue l’univers surréaliste de Vian… Dommage.

    J'aime

  2. J’ai soigneusement évité de le voir, et j’ai bien fait on dirait! hihi! Je suis d’accord avec toi, il aurait mieux valu des acteurs plus jeunes et aux visages moins connus pour que le spectateur y croie davantage.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s